Application stricte du RGPD par la CNIL à l’égard des professionnels de la publicité :

December 26, 2018

 

 

Un premier bilan des 6 premiers mois d’application du RGPD révèle que la CNIL a d’ores et déjà mis en demeure 4 start up de ciblage publicitaire.  

L’interprétation stricte qui est faite des exigences de ce règlement suscite des interrogations au sein du marché publicitaire.

Ainsi, plusieurs sociétés ont été épinglées par la CNIL pour la collecte de données de géolocalisation des internautes sans leur consentement.

En effet, pour se conformer au RGPD les acteurs publicitaires doivent recueillir le consentement des internautes pour tout traitement de données à des fins publicitaires ainsi qu’informer l’internaute des finalités du ciblage. Si certains traitements publicitaires ne sont pas soumis à l’exigence du consentement, il en va autrement s’agissant du recueil des données de géolocalisation.

Aussi, il revient à chaque société mise en demeure de régulariser au plus sa situation et de recueillir les consentements nécessaires, faute de quoi elle s’expose à une sanction pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% de son chiffre d’affaire annuel (Le montant le plus élevé est celui pris en compte).

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Un format d’émission de télévision difficilement éligible à la protection du droit d’auteur

July 24, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives